Site Internet de l'Agence d'Urbanisme Catalane

Espaces transfrontaliers

Visite d'une délégation d'élus et techniciens basques en Pays Catalan

                             

L’Agence d’Urbanisme Catalane, en partenariat avec le Syndicat Mixte de la plateforme multimodale MP2, a reçu la visite, lundi 25 et mardi 26 juin 2018, d’une délégation basque intéressée par le sujet de la logistique ferroviaire. Cette visite a été initiée par le SMACEF, Syndicat Mixte d'Aménagement du Centre Européen de Fret de Bayonne-Mouguerre-Lahonce, en collaboration avec l’Agence d’Urbanisme Atlantique Pyrénées (AUDAP), le Syndicat des mobilités Pays Basque - Adour et la Communauté d’Agglomération Pays Basque (CAPB). Composée de techniciens (CAPB et AUDAP) et de responsables locaux siégeant au SMACEF (les maires de Mouguerre, Lahonce, Tarnos, l’adjoint-au-Maire d’Anglet, et le vice-président du Syndicat des Mobilités), la délégation a souhaité visiter les plateformes ferroviaires de transport de marchandises des Pyrénées-orientales et rencontrer les gestionnaires et décideurs locaux pour préciser le projet d’extension des installations basques sur le site du Centre Européen de Fret.

La première demi-journée a permis de visiter les installations de Perpignan Saint-Charles Conteneur Terminal en compagnie de son directeur, M. Eric Gilbert, puis de se rendre sur la plateforme du Boulou et de visiter les installations de VIIA (autoroute ferroviaire) puis de l’opérateur Ambrogio (chantier combiné).

La seconde demi-journée, a permis un échange très enrichissant entre la délégation basque, les responsables locaux nord-catalans (Jean-Paul Billès, président de l’AURCA, et Jean Roque, président du Syndicat Mixte MP2) accompagnés des techniciens de l’AURCA et de MP2 (Mme Fabienne Chauvineau et M. François Trouquet) sur la logistique dans les Pyrénées-orientales et la réalité de la coopération transfrontalière dans l'Espace Catalan Transfrontalier.

                                                                                                        

 

Centres-bourgs et friches urbaines : Une journée intense dans l'espace catalan transfrontalier

   

 

Le 31 mai dernier, une trentaine d’élus et techniciens ont participé à un voyage d’études organisé par l’AURCA dans l’espace Catalan Transfrontalier. Deux sujets étaient à l’ordre du jour en lien avec l’actualité des appels à manifestation d’intérêt régionaux. Celui de la revitalisation des coeurs de villes et villages, et celui de la reconquête de friches dans le tissu bâti.

 

La journée a débuté au coeur de la cellera de Pézilla-la-Rivière et a permis de mesurer l’importance de la continuité de l’action dans le temps, et ce dans plusieurs directions : le traitement des espaces publics, l’insertion d’équipements structurants (médiathèque, centre médical, projet de centre d’interprétation des celleres du Roussillon, etc.), la question du stationnement regroupé, le volontarisme en matière de maîtrise foncière et immobilière, la volonté de conforter le commerce de proximité, etc. 

 

La journée s’est poursuivie en Catalogne Sud. Elle a permis d’explorer la façon dont la commune de Celrà (5.400 hab. en première couronne de Gérone) s’est appuyée sur une friche industrielle moderniste pour rendre la commune attractive auprès des familles avec enfants. Ce grand site central est devenu un catalyseur de la vie associative et culturelle locale (centre culturel, écoles d’art et de musique, médiathèque, espaces d’expositions, studio de radio locale, salle polyvalente, piscines, etc.), avec un mode de gestion par délégation de service public qui limite les coûts de fonctionnement de la structure.

 

 Le village de Monells (182 hab.) a lui misé sur le traitement ultra-qualitatif de ses espaces publics pour favoriser l’animation de son centre par l’attractivité touristique renforcée. Sa place animée de restaurants et de leurs terrasses, sert d’écrin pour des tournages de films et annonces publicitaires.

  

La commune de Torroella de Montgrí (11.500 hab.) s’appuie sur la maîtrise de l’extension urbaine périphérique pour conserver le dynamisme de son coeur de ville commerçant. Les équipements rayonnants, qu’ils soient publics (Centre culturel - Musée de la Méditerranée et l’équipement culturel et économique de l’Espai Ter) ou privés (2 fondations d’art) invitent à un tourisme alternatif au tourisme balnéaire. Une nouvelle feuille de route communale dédiée à la valorisation du coeur de ville a été élaborée en 2016 et entend s’appuyer plus encore sur un urbanisme de projets plus large que le seul traitement de la question de la qualité des espaces publics et des règles de constructibilité offertes dans le centre ancien.

    Les fiches des sites visités :                                      

pezilla fiche

PEZILLA LA RIVIERE

CELRA fiche

CELRÀ

MONELLES Fiche

MONELLS

MONTGRI fiche

TORROELLA DE MONTGRÍ

 

Transfrontalier : Quelles orientations stratégiques en matière de coopération pour l'agence ?

                             

Forte de 10 années d’expériences dans le champ du transfrontalier en lien avec ses missions et thématiques de prédilection, l’agence a sollicité une expertise sur la coopération transfrontalière au regard des orientations de son programme de travail partenarial. Cette étude est basée sur de l'analyse bibliographique et statistique mais aussi et surtout sur des entretiens menés auprès d'une vingtaine d'acteurs institutionnels principaux de la coopération, les gestionnaires de dispositifs de financement transfrontaliers, quelques porteurs de projets emblématiques, ainsi que certains partenaires de l'agence impliqués dans le transfrontalier.

Cette étude a fait l’objet d’une présentation formelle le mercredi 19 septembre dernier. Les nombreux échanges entre acteurs impliqués, attestent de l’attente d’élus et de techniciens sur cette thématique transversale, en allant de l’identification de la maîtrise du Catalan et du Français au service du développement économique, jusqu’aux échanges et partages plus concentrés autour de l’aménagement du territoire, en passant par le sujet déterminant des infrastructures, services et flux de mobilités, pré-requis pour une meilleure collaboration et plus de cohésion.

L’installation d’un groupe de travail travaillant sur des sujets concrets et intéressant les partenaires du Sud a été évoqué comme une première action concrète à mettre en oeuvre rapidement. Ce groupe pourrait rassembler tous les acteurs intéressés pour soutenir les porteurs de projets, agir comme un centre de ressources et enfin favoriser la formation sur les compétences liées au transfrontalier. En ce sens, l’agence pourrait animer cette plateforme collégiale et pérenne d’experts et acteurs pour alimenter les compétences et réflexions du territoire sur le sujet.

Dans un second temps, un séminaire interne à l’agence permettra d’envisager un positionnement renouvelé vis-à-vis de la dynamique transfrontalière et de construire une réponse pertinente et efficace aux différents contenus du volet technique et des besoins des partenaires.

  IMG 7979